Toujours à cette heure où plus personne dans les rues…, micro-récit

Ce micro-récit a été publié dans le numéro 6 de la revue À verse.

Toujours à cette heure où plus personne dans les rues, les cheveux du barman se confondent à la pâle couleur des murs.

Heure où il doit les rejoindre. Ce soir, chez Phillies. Pas droit à l’erreur.

Déjà il est au seuil du triangle de lumière lancé par les néons…mais perçante, échauffée à travers les vitres, la robe est rouge ! Ce ne sera pas pour ce soir.

Au geste souple de sa main, il devine le ton naturel qu’elle parvient à garder : simple couple d’amoureux sortis prendre un verre. L’inconnu au chapeau beige, de l’autre côté du bar, ne se doutera de rien.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s