Traduction de deux poèmes de Albert Weiden

Voici deux poèmes de Albert Weiden, que j’ai traduits de l’allemand en collaboration avec l’auteur. Ils sont publiés dans le numéro 4 de la revue À verse.


Diese Gegend ist kein wüstes Land, aber sich irgendwo festhalten geht nicht. Kaum fasse ich Fuß, bebt die Erde – kein Stillstand.Meine Rufe prallen an Baumstämmen ab. Kein wildes Tier wohnt in den Höhlen – niemand, nichts –

nur einige Vögel,

einige Steine sprechen

unter meinen Füßen.

 

Hier hilft es auch nichts,

den Wörtern einzeln

die Haut abzuziehen,

den Hals umzudrehen.

 

Hier gibt es kein letztes Wort. Jedes ist erstes und fremd, und ich verstecke im Selbstgespräch mein Gespräch mit dieser Gegend.

 

« Dein gesicht leistet Widerstand. »

 

 

C e t t e  c o n t r é e n’est pas une terre déserte mais s’accrocher quelque part est impossible. Dès que je reprends pied la terre tremble – aucun répit. Mes appels rebondissent sur les troncs d’arbres. Aucune bête sauvage n’habite dans les cavernes – personne, rien –

seulement quelques oiseaux,

quelques pierres parlent

sous mes pieds.

 

Ici il ne sert à rien

de dépecer, d’égorger

les mots un par un.

 

Ici il n’y a pas de dernier mot. Chacun est premier, étrange, et moi,

je cache dans mon monologue le dialogue avec cette contrée –

 

„ton visage résiste.“

 

 

 

Setze das Maß an, das Messer fußaufwärts

von Mal zu Mal zur Mutter, durch

das Gebück aus Haaren und Haut –

ein Holzweg darunter der Abraum.

Taubes Gestein spricht sich dir zu,

spricht Rohes von Rotem, bläht

klebrige Fasern, schlägt Blasen,

dein Körper Kontakt. Dazwischen _

die Stimmen, die Stille.

 

 

Apposez  l a  m e s u r e , le couteau en remontant le cours du pied

de marque en marque vers la mère, au travers

du réseau de cheveux et de peau –

un chemin fauxrestier, en dessous le terril.

La gangue se confie à toi,

sépare le cru du rouge, gonfle

des filandres poisseuses, souffle des bulles,

ton corps contact. Au milieu _

les voix, le calme.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s